Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Verification: ceadf927d1811e27

  • Comment vendre son cv sur internet?

    Pin it!

    Le web peut être le meilleur des outils pour communiquer son CV. Mais il peut aussi se retourner contre les néophytes. Pour émerger, mieux vaut connaître les bonnes astuces.

    Comment vendre son cv sur internetInternet est devenu le premier carrefour du recrutement de l'Hexagone. Mais se faire repérer dans ce maquis relève de la gageure. Un seul indice : Monster.fr, l'un des tout premiers sites, affiche 21 000 offres d'emploi pour... 1,3 million de CV en stock.
    Alors, comment émerger ?

    Première étape, la rédaction.

    Respectez pour règles de base : clarté, synthèse, honnêteté.

    En la matière, même sur internet, respectez les règles de base du CV. Pour rappel : clarté, synthèse, honnêteté. En revanche, le média ouvre des possibilités. Ainsi, joindre une photo haute définition et un lien hypertexte (qui permet en cliquant d'ouvrir une page web) peut constituer un plus pour les profils techno. Faut-il aller jusqu'au module vidéo ? "Ce n'est pas forcément utile. Il s'agit de doser l'originalité en fonction du poste que l'on vise. Un webdesigner doit montrer ses productions, pas un commercial."

    "Ne confondons pas présence et narcissisme", prévient Pierre Cannet, consultant du cabinet Blue-search.com. Les dernières astuces à connaître pour ne pas faire de la figuration ? Les CV étant classés selon leur fraîcheur, il est bon d'actualiser le vôtre de temps à autre. Ensuite, n'hésitez pas à l'agrémenter de termes techniques, comme "norme IFRS", "fonds de roulement"... en comptabilité et en gestion, "étude quanti/quali", "veille concurrentielle"... pour les professions liées aux études, "Java" pour les informaticiens. "Pour opérer leur sélection automatique, les recruteurs utilisent des mots clés pour aller plus vite", explique Isabelle Vrilliard, de Cadremploi.

    Autre truc, pensez bien à remplir tous les critères demandés car, là encore, il s'agit de passer l'étape de la sélection automatique, par critères cette fois.

     

    Seconde étape : placer son CV sur internet.

    La tactique, c'est de se tenir à l'affût de ses cibles et de glisser son CV au bon moment.

    La rédaction calée, il faut passer à la seconde étape, placer le CV. Pour cela, les sites généralistes (1) sont incontournables, les sites spécialistes recommandés pour quelques professions (2). A ne pas négliger, les sites communautaires (Linkedin, Viaduc, Amidami), qui fonctionnent sur le mode du réseau de relations. Après avoir été coopté par l'un des membres (demandez autour de vous), vous trouverez les noms et coordonnées de contacts précieux. Il est possible de les cibler par région ou par secteur d'activité. Très intéressés, les recruteurs rôdent de plus en plus sur ces sites communautaires. Et puis, il y a la masse des sites d'entreprise que vous pouvez surveiller.

    La tactique, c'est de se tenir à l'affût de ses cibles et de glisser son CV au bon moment. Récemment, Total, BNP Paribas, l'Armée de terre, Renault ont organisé des chats de recrutement. Cependant, l'attaque frontale est parfois de mise. L'Oréal a reçu 100 000 offres d'emploi l'année dernière en France, dont la moitié via le web. Le géant des cosmétiques a procédé à 10 000 entretiens et a recruté 400 personnes !

    (1) Monster (http://www.monster.fr/) ,
    Cadremploi (http://www.cadremploi.fr/) ,
    Emailjob (http://www.emailjob.com/) ,
    sans oublier l'ANPE (http://www.anpe.fr/)
    et l'Apec (http://www.apec.fr/) .

    (2) www.super-secretaire.com/fr/ ,
    http://www.distrijob.fr/ pour le secteur du commerce,
    http://www.village-justice.com/ dans l'univers juridique.